Les maladies de l’été, quelques astuces pour les éviter

by Mélanie WILMS 0

Parce qu’il serait bien dommage de gâcher nos vacances avec des problèmes de santé que l’on pourrait parfois contourner en étant un peu plus vigilant, on interroge le docteur Mounia Ljesic afin qu’elle nous donne quelques indications préventives.

 

 

Chaleur et contrastes de températures, prudence!
En route ou sur votre lieu de villégiature, en ces périodes de chaleur, on est souvent tenté d’avoir recours à la climatisation, aux boissons trop fraîches et bien entendu aux glaces, ce qui peut rapidement favoriser l’inflammation de l’oropharynx ou encore l’apparition des angines. Par mesure de précaution, il est pourtant conseillé de ne pas baisser la température ambiante en deça d’une différence de 6°C maximum par rapport à la température extérieure. Lors de vos trajets mais aussi tout au long de vos vacances, veillez aussi,  afin d’éviter les insolations, à une hydratation optimale de toute la famille et à une vigilance constante quant au temps et aux conditions d’expositions au soleil (horaires adaptés, protection solaire, chapeaux, ombre).

Plongeons en série, évitez les bobos
A la plage ou à la piscine, lorsque vous répondrez à l’appel des transats et des eaux cristallines, demeurez toutefois attentifs à quelques recommandations. En plus des désagréments liés au soleil comme les brûlures et les insolations, l’œil rouge (conjonctivite), les cystites (douleurs brûlantes de la vessie, besoin fréquent d’uriner), les mycoses (champignons) et les otites peuvent très vite venir troubler votre plaisir ou celui de votre entourage. Piscine trop fréquentée ou mal entretenue et eau de mer à la propreté douteuse peuvent, notamment, causer l’apparition de conjonctive. A cela peut s’ajouter l’usage d’un maillot de bain trop serré, porté trop longtemps et l’utilisation des toilettes publiques qui peuvent amener l’ensemble de la famille à souffrir de cystite (à surveiller surtout chez les enfants, les femmes enceintes et les hommes).  Après la baignade ou la douche, veillez, en outre à bien rincer les oreilles afin de prévenir les otites, de même que de bien sécher les pieds, tout particulièrement entre les orteils. L’humidité et la chaleur favorisent en effet la prolifération de champignons provoquant rougeur et inflammations entre les orteils (pieds d’athlète) ou mycoses de l’ongle (onychomycoses).
Et, afin d’éviter toute contagion, prenez soin de bien vous laver les mains et ne partagez pas les serviettes avec vos proches.

A l’heure de passer à table
Compagnes peu agréables de nombreux voyageurs, les diarrhées d’été sont généralement causées par des agents bactériens (staphylocoque, salmonelle, escherichia coli). En effet, avec la chaleur et trop souvent l’interruption de la chaîne de froid, ces bactéries se multiplient rapidement et augmentent le risque de contamination des aliments. Rappelons que se laver régulièrement les mains est ici aussi indispensable, de même que de bien laver les légumes et les fruits que l’on s’apprête à consommer (exclure les fruits pour les enfants). Pour plus de sécurité, évitez au maximum les aliments sensibles comme les œufs, les viandes, la charcuterie et les glaces. Soyez encore plus vigilants avec les plus jeunes et les personnes âgées, davantage sensibles à ces infections en raison d’un système immunitaire affaibli ou encore non constitué. Généralement, ces troubles disparaissent spontanément dans les trois premiers jours, inutile dès lors d’ingérer ou de bombarder vos enfants de médicaments. Toutefois, si les symptômes persistent et qu’apparaissent d’autres signes digestifs ou de la fièvre (surtout chez les enfants), ne manquez pas de consulter un médecin.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>