Problèmes de vue Vite les dépister pour mieux les traiter

by Dorothé PAZ 0

 

Les maladies oculaires ne sont pas à prendre à la légère, encore moins quand il s’agit des mirettes de nos petits. Plus fragiles, leurs yeux nécessitent un dépistage et une prise en charge rapide. Sabah Berrada, ophtalmologue nous aide à y voir plus clair.

 

 

 

Comment savoir ?
En l’absence de signes d’appel ou d’un comportement visuel anormal, un examen ophtalmologique de dépistage doit être pratiqué à l’âge de 9 mois, à  2 ans et demi, entre 4 ans et 5 ans puis, une fois par an. Il comprendra un examen des paupières, des globes oculaires, une mesure de l’acuité visuelle à partir de 2 ans et demi, une étude de la réfraction, de la motilité oculaire et du fond d’œil.
Chez un nourrisson, la réaction à 1’occlusion d’un œil puis de l’autre permet parfois de révéler un œil malvoyant.

15 à 20% des enfants de moins de 6 ans ont un problème visuel, le strabisme concerne 4 % de la population.

Des pathologies héréditaires ?
L’hérédité existe pour les strabismes et pour l’hypermétropie, ce qui justifie l’examen précoce des bébés. La forte myopie, qui est également héréditaire, peut sauter une génération.
D’autres affections sont favorisées par le facteur héréditaire tel que la cataracte congénitale ou le kératocône, une affection chronique héréditaire qui se traduit par une déformation progressive de la cornée, souvent bilatérale, entraînant une instabilité visuelle. Le risque est augmenté d’autant s’il existe une consanguinité des parents ou un défaut visuel chez la fratrie, d’où l’intérêt du conseil génétique.

Parents, soyez vigilants !
Jamais d’exposition à l’écran de la télévision avant 2 ans, pas plus d’une heure par jour entre 2 et 4 ans et limitez l’usage de l’écran à deux heures par jour pour les enfants de plus de 4 ans.

Utilisation des PC, tablettes, téléphones ?
Les yeux des enfants sont particulièrement sensibles à la lumière des écrans. Leur  cristallin ne joue pas entièrement son rôle de filtre, il laisse passer 6 fois plus de rayons ultraviolets que celui d’un adulte. Les rayons émis par les écrans peuvent avoir un effet toxique et cumulatif pour certains porteurs de défauts visuels. C’est un facteur de risque pour l’apparition des amétropies (l’amétropie n’est pas une maladie, mais plutôt une divergence par rapport à la forme idéale de l’œil ou un déséquilibre entre la puissance réfringente et la forme de l’œil).

 

Petit lexique
Myopie : vision de loin insuffisante, sa correction est indispensable dès la première année, surtout si elle est importante.
Astigmatisme : vision déformée. Sa puissance est à bien surveiller car elle peut entraîner un risque  de passage au kératocône (déformation de la cornée) vers 10 ans.
Hypermétropie ou œil court : l’enfant voit bien de loin mais fait beaucoup d’efforts accommodatifs pour voir de prés.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>