Dino Sebti, notre champion de nage en eau libre

by Wissal FARIS 0

Le monde de la publicité et des médias casablancais connaît bien Dino Sebti. Le co-fondateur de l’agence de production Sigma Technologie est réputé pour son professionnalisme mais aussi son sourire jovial et franc, son allure décidée et… sa carrure d’athlète. Depuis un ans, on entend aussi parlé de lui pour ses exploits sportifs : traversée du Détroit de Gibraltar en 2016 et aujourd’hui, traversée du détroit de Bonifacio. Cela méritait bien une rencontre.

 

 

Qu’est-ce qui est à l’origine de votre passion pour la nage en eau libre?
J’aime nager et je nage presque tous les jours. Mais la passion de l’Open Water Swimming m’a été transmise lors de la 1ère édition du Morocco SwimTrek de Dakhla. C’est un événement qui se déroule sur 4 jours, durant lequel les nageurs doivent parcourir 30km.

Quel est le temps que vous consacrez à l’entraînement sportif ?  
On peut dire que j’y passe environ 1h30, 4 à 5 fois par semaine. La natation est à la fois un hobby et une nécessité. J’aime bien manger donc il faut brûler un peu de ces calories! J’aime surtout nager en pleine mer, on ressent une sensation unique de liberté et de proximité avec la nature à seulement 10 minutes de chez soi.  En tant qu’homme d’affaires, le fait de casser la journée par cette nage me permet aussi de faire le vide dans ma tête et de recharger mes batteries pour affronter toutes les urgences et le stress quotidien du boulot et… et il y en a !

Vous êtes le premier marocain homologué par la WOWA. Peut-on dire que vous êtes un ambassadeur de ce sport au Maroc ?  
Je précise tout de même que je suis le premier marocain homologué par la WOWA pour mes traversées. On est tous ambassadeurs du sport que l’on pratique pour notre pays. C’est toujours une grande fierté de brandir le drapeau marocain à l’arrivée. Je pense que les nageurs de l’Open Water sont plus humbles que ceux des autres sports car nous sommes moins dans la compétition et plus dans l’accomplissement. Il y a un véritable esprit de partage que j’ai découvert dans l’événement du Morocco SwimTrek. Il y avait une vingtaine de nationalités représentées et tous (enfin presque) étaient dans cet état d’esprit.

Votre traversée du Détroit de Bonifacio n’a pas été de tout repos, je crois.
Nous pensions la faire en 4h30, nous l’avons fait en 5h51! Mais le pire, pour moi, a été d’être piqué en pleine bouche par une méduse à seulement 10 min. du départ! Mes lèvres ont immédiatement gonflé et la douleur a été intense, elle s’est transformée en douleur sourde qui m’a accompagnée durant tout le trajet. Quelques minutes plus tard, j’étais piqué à l’oreille et à la jambe. J’ai une photo de mon oreille assez impressionnante! Nous avons aussi dû lutter contre le courant, ce qui nous a fait faire du surplace pendant 1h30. Et, cerise sur le gâteau, les accompagnateurs ne parlaient pas un mot de français ni d’anglais. Mis à part tout cela, j’ai tout de même apprécié le “voyage”. L’eau est magnifique, tant au niveau de sa température (20/21° C) que de sa transparence et de sa couleur. Le paysage est très beau, mais traitre pour les nageurs. Les falaises de la Corse paraissent si proches au départ et si loin au fur et à mesure de la traversée “so close and yet so far”!

Vous étiez 5 à faire la traversée. Quel est l’apport de vos «compagnons de galère» ?
Au début, nous avions une stratégie pour nager en formation conique mais nous l’avons abandonnée à cause de différents facteurs dont le courant. Mais nager en groupe permet surtout d’avoir un soutient moral de la part de vos co-équipiers.

Faites-vous des émules autour de vous ?
Ceux qui me suivent ne le regrettent jamais. Il faut expérimenter une fois la nage en eau libre pour comprendre cette sensation de communion avec la nature et surtout ce sentiment de liberté.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>