Future maman active : ce qu’on fait, ce qu’on ne fait pas

by La Rédaction 0

Longtemps on a cru qu’il était nocif de travailler enceinte. Or les études le démontrent. Sauf problème de santé ou métier à haute pénibilité, on a toutes les chances de poursuivre sa grossesse dans de bonnes conditions si l’on continue à rester active. Mais quels ajustements opérer pour que tout se passe bien? Rencontre avec le professeur Omar Sefrioui, médecin spécialiste en gynéco-obstétrique.

 

 

 

Y a-t-il des ajustements à faire dans son quotidien, une fois enceinte?
En dehors de toute complication, on évalue la pénibilité. La femme enceinte doit effectuer de longs trajets pour se rendre sur son lieu de travail? On peut envisager de demander à l’employeur un aménagement de l’horaire. Pouvoir commencer plus tardivement, permettra d’éviter les heures de pointe, ce qui se traduit par moins d’attente et un confort amélioré. Le travail lui-même est pénible, nécessitant de porter des choses lourdes? Peut-être est-il possible d’occuper un autre poste durant la grossesse? Y a-t-il de longues périodes de station debout? On peut demander à l’employeur une pose de 30/45 minutes au milieu de la journée pour se reposer. Il est important de sensibiliser la direction dès les débuts de la grossesse.

Est-il obligatoire d’informer son employeur de sa grossesse?
Parce qu’il existe des cas où une femme enceinte peut se sentir rejetée ou opprimée, la direction ne cessant de lui dire, ou lui faire sentir, qu’elle est moins productive et rentable par exemple, certaines femmes peuvent préférer cacher leur grossesse à leur employeur. La législation du code du travail le leur permet mais elles perdent leurs droits au congé de maternité.

Que faire contre les nausées, très handicapantes au travail?
Les nausées augmentent le stress au bureau et l’absentéisme. Pour les combattre, il existe de traitements mais il y a également certaines bonnes habitudes à prendre. La première est de ne pas commencer sa journée le ventre vide. Manger un petit-déjeuner rapidement après s’être levée va aider, tout comme manger régulièrement (collation à 10h, déjeuner, collation à 16 h et dîner). Idéalement, les repas doivent être réguliers, solides et légers, pour ne pas prendre de poids! On a constaté que les plats froids réduisent les nausées au contraire des repas trop chauds qui les augmentent. Certaines boissons gazeuses, comme le coca ou le schweppes, diminuent également les nausées, mais il ne faut pas en abuser. Enfin, il suffit, parfois, de rester 10 à 30 min dans son lit quand on ne se sent pas bien, pour améliorer les choses.

Que faire contre le stress?
Il est inhérent à certains emplois, à l’environnement du travail et au ressenti mais je donne régulièrement deux conseils à mes patientes. Pour relativiser leurs impressions négatives, je leur suggère de prendre quelques minutes le soir pour noter dans un carnet l’ensemble des réalisations et des moments positifs de leur journée. Et puis, s’il n’y a pas de contre-indications médicales, faire du sport, de la marche, de la natation par exemple, permet de dégager des endorphines, ce qui soulage le stress.

 

Grossesse gémellaire
Cette grossesse est clairement à risque, aussi le code du travail au Maroc la prend en compte et le congé de maternité est prévu dès 26/27 semaines d’aménorrhée.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>