L’arbousier, un arbuste méconnu aux multiples vertus

by Mélanie WILMS 0

C’est à partir de novembre qu’au détour d’une balade sur les hauteurs dans les régions de Marrakech, Fès, Tanger ou Tétouan, on peut se laisser tenter par un petit cornet garni d’arbouses (sasnou). Plus encore que louer la délicate saveur acidulée de ces baies écarlates, on tente aussi d’en savoir un peu plus sur les bienfaits des feuilles et des racines de cet «arbre aux fraises».

 

Des fraises, collection automne-hiver
Si les baies de l’arbousier n’ont pas la saveur de celles des belles printanières, leur texture et leur couleur chatoyante ont permis d’inspirer le surnom d’arbre à fraises à cet arbrisseau de la famille des éricacées. Originaire du bassin méditerranéen, «l’arbutus unedo» de son nom scientifique, ou arbousier commun, est un arbre de 5 à 15 m. de haut au feuillage persistant dont la particularité est de voir se côtoyer fleurs et fruits dès le mois d’octobre. Résistant à la sècheresse et au froid (max. -12°), il s’est répandu dans plusieurs régions du Maroc, dans le midi de la France, en Corse ou encore en Espagne. Sphériques et à la peau couverte de petits pointes coniques, les arbouses ont une chair légèrement farineuse acidulée et peu sucrée, riche en vitamine C. Il est recommandé de les consommer avec modération (risque de coliques) et d’attendre leur pleine maturité, c’est-à-dire lorsqu’elles sont molles et bien rouges. Pour profiter plus longtemps de ces petits fruits fragiles, pensez à en faire de la gelée ou de la confiture.
Au rayon remèdes naturels
Anti-inflammatoires, astringents, antiseptiques, dépuratifs ou encore diurétiques, feuilles et racines de l’arbousier font figure d’ingrédients de choix dans la pharmacopée traditionnelle. Ainsi, comme l’indique notamment le pharmacien Abdelhaï Sijelmassi dans son ouvrage «Les plantes médicinales du Maroc», les feuilles d’arbousier en décoction (40g – à repartir sur deux jours de traitement) sont bénéfiques en cas de diarrhée ou sont à même de combattre la formation de calculs urinaires (cures de 3 semaines plusieurs dans l’année à raison d’une infusion de 20g de feuille par litre d’eau à prendre 3 fois par jour). On note également que, de par ses vertus antiseptiques, il est recommandé pour lutter contre les infections urinaires telles la cystite ou l’urétrite. En phytothérapie, il est en outre indiqué pour prendre en charge les rhumatismes, l’arthrite, l’hypertension ainsi que l’artériosclérose (épaississement des artères). Plus simplement, en gargarisme, il fera merveille contre les maux de gorge.

 

En route pour une cueillette bienfaisante… 
Pour en savoir plus sur l’utilisation de l’arbousier mais aussi pour vous informer sur les nombreuses espèces vertueuses peuplant nos campagnes, tournez les pages de cette référence consacrée aux plantes médicinales du Maroc. Simple d’utilisation, ce petit guide présente par ordre alphabétiques ces pépites de notre terroir en mettant en avant les parties à utiliser, les propriétés, de même que les précautions d’emploi.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>