L’hiver, à fond la forme!

by Mélanie WILMS 0

Alors que les températures continuent à baisser inlassablement et que notre désir de sortir est en berne, il ne s’agit pas de trouver une bonne excuse pour éviter le sport. Et bien que se tenir au chaud semble tentant, force est de constater que pour rester en forme, la sédentarité ne doit pas figurer en trop bonne place dans l’agenda des prochaines semaines.

 

Gare à l’inactivité
Sur la longue liste de bonnes résolutions, on en est sûr que, chez nombre d’entre nous, figure en tête : prendre davantage soin de soi. Chacun est en effet conscient que, tout comme manger sainement ou mieux gérer son stress, avoir une activité physique a un impact non négligeable sur notre qualité de vie. Toutefois, le froid, la grisaille et même la pluie pourraient bien vite avoir raison de ces bonnes intentions. On le répète pourtant souvent : rester trop chez soi, même au coin du feu n’est pas salutaire! L’inaction, conjuguée à une fatigue intense au vu du manque de lumière et du climat, est un facteur corroborant divers petits bobos de l’hiver. On n’hésite donc pas, bien couvert, à sortir de chez soi et à s’oxygéner. La marche est l’une des alternatives des plus bénéfiques pour tous. En effet, sans trop de danger, elle permet de véritablement prendre l’air tout en pratiquant une activité physique. Pour qu’elle soit efficace, on optera pour une pratique assidue permettant d’atteindre environ 6 heures par semaine. L’idéal est de privilégier des marches de minimum 1 heure, les 40 premières minutes permettant de brûler les glucides, avant de pouvoir s’attaquer aux réserves lipidiques.

«Cheese!»
Avec son lot de grisaille, l’hiver est, chez certains, synonyme de petite dépression saisonnière. Et bien que le sport ne puisse pas nous ramener le soleil plus vite, il peut sans doute contribuer à nous rendre le sourire : les endorphines, neurotransmetteurs associés au sentiment de bien-être et de plaisir étant notamment produites au cours d’un effort physique. Cette stimulation chimique du cerveau contribue ainsi à nous recharger efficacement en émotion positive et à peu à peu laisser poindre notre bonne humeur.

La prudence est de mise…
Si comme on vient de le souligner, poursuivre une activité physique en hiver est plus qu’indiquée, il convient toutefois d’être prudent quant à sa pratique. Pour les inconditionnels de sports en extérieurs (jogging, VTT ou sport collectif), il convient d’être vigilant notamment quant aux sols glissants et aux rafales de vent. A noter qu’il est préférable d’opter pour un matériel adapté aux conditions météorologiques du moment afin de rester au chaud et au sec (gants, veste, bonnet…) mais aussi pour éviter tous risques de blessures en portant des chaussures adéquates.

 

A découvrir au coin du feu…  
En attendant le moment de chausser ses skis ou tout simplement pour s’évader, on feuillètera avec plaisir «Le ski et ses modes, 100 ans de sports d’hiver» signé Diane Elisabeth Poirier. Anecdotique et bien documenté, l’ouvrage propose de nous pencher sur les skieurs de la Belle Epoque, les grands champions du XXème siècle ou encore la mode en altitude entre parka, anorak, doudoune et autres combinaisons, sans oublier l’art de vivre aux sport d’hiver.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>