L’apprentissage de la lecture : ça se fait à la maison aussi!

by Wissal FARIS 0

Votre enfant est au CP, une étape clé dans sa vie qui marque, notamment, l’entrée dans le monde fabuleux de la lecture. Pour que cela se passe bien, vous pouvez l’accompagner sur ce passionnant chemin mais encore faut-il le faire selon le bon rythme et sans pression. Dix conseils à suivre afin que la lecture soit un vrai plaisir partagé.

 

1- L’aider à bien
maîtriser l’oral
Au moment de la découverte de l’écrit, la maîtrise de l’oral est cruciale. En effet, plus la langue écrite et la langue parlée se rapprochent, plus l’enfant passera de l’une à l’autre avec facilité. Alors, encouragez-le à établir un lien entre une chose et son nom, reprenez les tournures qu’il malmène, fournissez les mots qui manquent…

2- Ne pas le stresser
L’école maternelle a déjà préparé votre enfant aux apprentissages fondamentaux et l’apprentissage de la lecture se poursuivra tout au long du CE1. Alors inutile de se mettre trop de pression!

3- Eviter les comparaisons avec les autres enfants
Chaque enfant aborde la lecture à sa façon et à son rythme, en fonction de sa personnalité, de son cadre familial et de l’organisation mise en place par l’enseignant. Tenez votre enfant éloigné de tout sentiment de compétition avec d’autres et des commentaires style «Oh, le mien, il a déjà lu tout Harry Potter !»

4- Rassurer et encourager
C’est vrai, apprendre à lire est difficile mais votre enfant est prêt à franchir ce cap. En être sûr, c’est la meilleure aide que vous pouvez lui apporter.

5- Faire confiance à l’enseignant
L’enseignant de votre enfant a été formé pour lui apprendre à lire. Faites-lui confiance et respectez le rythme qu’il a choisi. Surtout ne cherchez pas à prendre de l’avance avec votre enfant, vous risqueriez de le mettre dans une situation inconfortable.

6- Continuer à lire des histoires le soir
La lecture à haute voix, en tête-à-tête, quel bonheur! Ce n’est pas parce que votre enfant commence à lire tout seul qu’il faut le priver de ce grand moment de complicité. Par ailleurs, il y a un décalage entre ce que votre enfant peut déjà lire tout seul et la multitude des sujets qui l’intéressent.

7- Respecter ses choix de lecture
Votre enfant sera peut-être attiré par certains écrits que vous n’auriez pas choisis vous-même. Evitez de lui reprocher un livre «pas sérieux» ou «trop bébé» : s’il l’aime, c’est que ce livre lui convient.

8- Faire de la lecture un jeu
Le soir venu, passé le petit temps de lecture demandé par l’enseignant, pas la peine d’en rajouter! En revanche mille jeux peuvent s’improviser : déchiffrer la boîte de céréales et les enseignes des magasins, s’emparer d’une recette de cuisine, laisser un petit mot sur la table de la cuisine pour maman… La lecture fait partie de la vie et votre enfant va s’émerveiller d’y avoir enfin accès!

9- Respecter le temps de sommeil nécessaire
Lire demande de l’attention. Pour cela, il y a une recette magique : le sommeil. Un enfant a besoin d’une bonne nuit pour affronter toute une journée d’école. Alors on se couche tôt et à heure régulière.

10- Se poser les bonnes questions
Il ne faut pas confondre une difficulté passagère avec un réel problème de lecture tel que la dyslexie qui ne pourra généralement pas être diagnostiquée avant le CE2. Si vous vous inquiétez, faites d’abord contrôler la vue et l’ouïe de votre enfant. Ensuite, prenez rendez-vous avec son enseignant : il connaît bien votre enfant et saura vous aider.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>