Vivre harmonieusement en famille recomposée : un défi de taille à relever!

by Mélanie WILMS 0

Réalité sociale de plus en plus fréquente et qui, pourtant, suscite encore de nombreuses interrogations, voire quelques incompréhensions, on tente d’en savoir un peu plus sur cette structure familiale complexe avec Imane Kendili, psychiatre addictologue et sexologue.

 

 

 

Une composition évolutive
Définissant une structure familiale dont les membres viennent de deux référentiels différents, et engendrant un nouveau référentiel élargi, la famille recomposée soulève d’autres types de rapports à appréhender, notamment ceux avec le beau-parent. Plus encore que penser en terme de structure nouvelle, il est primordial de garder à l’esprit qu’une famille recomposée est le fruit d’une ou de deux familles décomposées. Chacun ayant vécu un bouleversement dû à la séparation du couple parental, il arrive avec des blessures mais aussi avec des espoirs qu’il est essentiel de prendre en considération. En outre, suivant un processus vivant, la composition d’une nouvelle famille et l’établissement de ses relations doivent être immanquablement progressives et non intrusives. Toutefois, comme dans toute famille unifamiliale, des règles communes de fonctionnement doivent être mises en place afin qu’un cadre sécuritaire, indispensable au développement de l’enfant soit maintenu. A noter que le beau-père ou la belle-mère ne doit pas s’instaurer en parent de substitution, les parents légitimes devant s’assurer de leur position de piliers et de décideurs dans l’éducation de leurs enfants.

Une organisation à instaurer
Au sein du foyer recomposé, les règles de la maison doivent, quant à elles, être édictées par les deux adultes formant le nouveau couple. Véritable binôme, les partenaires doivent immanquablement se soutenir mutuellement afin que les enfants respectent les règles établies, de même que le beau-parent. Les décisions contradictoires entraînant encore davantage de conflits, l’établissement d’une communication claire et cohérente à propos de la vie commune et de ses règles est primordiale. S’éloigner des contours flous et incertains soulagera à moyen et long terme des négociations infinies. Plus encore, au sein de ce cadre normé dont les règles sont respectées par tous (les parents en exemple), l’enfant doit avoir une fonction affirmée et participative et ce, même dans les tâches du quotidien. Du bambin de 3 ans à l’adulte, le partage de celles-ci est essentiel car il permet la suppléance dans le système familial tout comme il intervient dans la responsabilisation progressive et l’autonomisation des enfants.

La communication comme vecteur d’apaisement
Afin de conserver un lien privilégié et de qualité avec son enfant après l’éclatement de la structure familiale, la communication est à privilégier. Face aux nombreux bouleversements que peut engendrer la recomposition d’une famille, il est conseillé de ménager à l’enfant un espace de parole avec accueil des émotions liées à l’adaptation de cette nouvelle vie. La règle d’or de la recomposition étant de laisser du temps au temps, la patience et l’écoute peuvent permettre à chacun de prendre le temps de se découvrir, le temps de trouver sa place, le temps d’être accepté et aussi le temps de s’aimer.

 

Bouquiner pour en savoir plus…
Parce qu’il n’est pas toujours aisé de prendre la parole sur ce sujet sensible et souvent conflictuel, différents ouvrages tentent de contribuer à donner quelques pistes de réflexions aux parents.
A découvrir : «Les 50 règles d’or de la famille recomposée»  (Emile Devienne-2016) et «Vivre heureux dans une famille recomposée – Les clés pour bâtir des relations sereines et positives entre parents, beaux-parents et enfants» (Stéphanie Assante et Yvonne Poncet-Bonissol-2014)

 

 

 

 

A découvrir en famille

Au rayon des livres jeunesse, quelques jolies références peuvent aider les parents à ouvrir la voie de la discussion avec leurs bambins.

– «Camille à deux famille» Pour  expliquer la famille recomposée aux tout-petits, ce petit livre très clair et positif est particulièrement utile. Accessible dès 18/24 mois

 

 

 

– «Lullu bouche-cousue»  Ecrit par Jacqueline Wilson et illustré par Nick Sharratt, il permet de sensibiliser les plus grands (7/8 ans) à la nécessité de communiquer dans les familles recomposées.

Le cinéma évoquant lui aussi cette réalité familiale inhérente à la société actuelle, les parents peuvent également aborder cette thématique avec leurs enfants en visionnant des productions empreintes de légèreté.

 

 

 

– «Blended – Famille Recomposée» (Frank Coraci – 2014) et «C’est quoi cette famille?!» (Gabriel-Julien Laferrière – 2016) évoquent, avec pas mal d’actions et beaucoup d’humour, la rencontre de deux adultes et surtout celle de deux univers familiaux qui ne tarderont pas à se confronter.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>