Qu’est-ce qui se passe dans un corps d’ado?

by Wissal FARIS 0

Votre enfant n’est plus tout à fait le même et pas tout à fait différent? Il a autour de 11-13 ans? Peut-être est-il entré dans cette phase qui va le mener d’enfant à adulte : la puberté. Une étape de grands changements qui signe aussi l’entrée dans l’adolescence. Petit décryptage de cette mutation en marche.

 

 

Un corps qui grandit de partout
Il pousse de partout. Depuis sa naissance, votre enfant ne fait que pousser. Vers l’âge de 13 ans, il entame une poussée de croissance fulgurante et peut prendre jusqu’à 1 cm par mois pour les plus costauds…  Il se sent fatigué 24 heures sur 24? Logique : ces poussées de croissance épuisent son organisme. Qui dit fatigue, dit besoin de repos. Et sa position favorite, c’est souvent écrasé(e) sur le canapé, basculé(e) un peu en arrière, jambes allongées sur la table basse.

Rien n’est vraiment synchrone… Les extrémités (mains et pieds) grandissent en premier, puis les membres, et le torse en dernier. Comme les os s’allongent plus rapidement que les muscles, la force et la précision des gestes de votre enfant diminuent. S’il se sent pataud(e), c’est tout à fait normal. Rassurez-le, tout rentrera dans l’ordre. Il faut au minimum 4 ans pour transformer intégralement un enfant en adulte!

 

Un cerveau qui mute!
Les nouvelles avancées scientifiques sont formelles : les ados ont un cerveau différent de celui d’un adulte. Dès l’âge de 10 ou 12 ans, des remodelages significatifs ont lieu afin de passer du cerveau de l’enfant à celui de l’adulte. La matière grise diminue. Les neurones qui ne sont pas utilisés sont détruits. De plus, le cortex frontal, responsable des fonctions exécutives (organisation, inhibition des impulsions, capacité de jugement et autocritique) est l’une des sphères du cerveau qui se développe en dernier. Résultat : un décalage considérable existe entre les aires corticales – responsables de la maîtrise de soi – et les zones influençant le comportement spontané dirigé vers les récompenses rapides (plaisir, satisfaction sociale). Son cerveau le prédispose donc à la recherche de nouvelles sensations, à la prise de risques et à l’impulsivité.
Que faire pour aider votre ado à traverser cette période? D’une part, lui offrir autant que possible un guide et des balises claires afin de l’aider à se structurer. Enfin, veiller à maintenir le dialogue, aborder les sujets qui le touchent. Surtout lui rappeler vous l’aimez de tout votre cœur!

 

Des chercheurs ont remarqué que les ados, pour se reposer, se mettent spontanément dans un angle à 127°, où la gravité est la moins ressentie : c’est la position des astronautes!

 

Grandir, ça peut faire mal!
Certains adolescents souffrent de douleurs diffuses dans les jambes. Ces douleurs de croissance, touchent 4% des garçons et 5% des filles. Elles irradient entre le milieu de la cuisse et le milieu du tibia, sur chaque jambe.    

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>