Etre ado, vraiment pas simple

by Wissal FARIS 0

Mal dans ses pompes, angoissé, déprimé, stressé, victime d’insomnies… Comment faire face à toutes ces questions sur le sens de la vie, les relations avec les autres, l’autorité parentale…? Dur, dur d’être un ado! Petit tour de la question pour mieux comprendre leurs craintes et sources de stress à eux.

 

 

L’adolescence, c’est quoi d’abord?
L’adolescence pourrait se définir comme la période de la vie qui démarre avec la puberté et qui se caractérise par un ensemble de processus d’autonomisation. Son début se situe autour de 11 ans pour les filles, un peu plus tard pour les garçons, et leur fin, autour de 20 ans, lorsque les adolescents sont suffisamment autonomes psychologiquement et socialement pour définir leur propre rôle et leur propre mission dans la société. On notera que la fin de l’adolescence tend à s’étirer du fait de la dépendance financière des enfants à l’égard de leurs parents. Ceux qui font des études longues retardent leur envol du nid familial, ceux qui font des études courtes n’arrivent pas non plus à s’envoler faute de trouver du travail rapidement. Or la dépendance financière entraîne une dépendance affective : les jeunes cohabitent avec leurs parents et n’ont pas l’obligation de définir leurs propres stratégies de vie.

Est-ce fatalement source de stress?
Le processus de séparation-individuation que l’enfant traverse est fatalement source de stress. Pour accomplir cette séparation d’avec ses parents, l’adolescent doit ouvrir son espace psychologique et y faire entrer de nombreux relais des parents  (grand cousin, professeurs, responsables de club ou d’association, chanteurs, sportifs célèbres,…) parfois aussi des images contraires à celles de ses parents. Ce n’est pas forcément pour devenir leurs exact opposé, mais parce qu’entre ces différents modèles, il trouve sa propre position, il construit sa propre individualité. Cela bien sûr, ce n’est pas de tout repos, ni pour ses parents, ni pour lui.

Et à ces sources de stress, s’ajoutent
– La comparaison permanente avec les autres (Pourquoi il y arrive et pas moi? Pourquoi je suis plus mauvais?)
– Le, parfois très lourd, regard des autres à l’école et l’angoisse d’être accepté ou maintenu dans un groupe
– La notion de performance scolaire avec des exigences parentales fortes
– le stress que la société distille au jour le jour sur «que l’avenir le monde nous réserve»

 

Plus d’un 1/3 des 6-18 ans sont en souffrance psychologique

Consultation nationale sur les enfants et les adolescents de l’Unicef (septembre 2014)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>