Maman, oui, mais pas que

by Wissal FARIS 0

L’arrivée du premier bébé change tout dans la vie de sa maman et parfois aussi dans la relation entre son père et sa mère. La tentation est grande, en effet, de se sentir maman et seulement maman, ou d’être enfermée dans ce rôle unique par son époux.

 

 

«Toute vie de couple renvoie inévitablement à cinq rôles qui vont parfois se compléter ou se télescoper, s’enrichir ou entrer en rivalité.»

 

Ce serait oublier un peu vite que notre équilibre mais aussi celle de notre couple et de notre famille passe par un équilibre entre «5 identités».

L’épouse
Le rôle de partenaire affective et sexuelle permet de vivre une sexualité harmonieuse, ce qui caractérise la vie d’un couple par rapport à toutes les autres relations. Au début de la maternité, l’appétit sexuel est coupé et le rôle de “mère” et de “maman” prend le dessus mais cela s’estompe la plupart du temps.
La maman
C’est celle qui comble, gratifie et accompagne le développement de son enfant. Rôle qui prend beaucoup d’espace au début de la vie d’un enfant, mais qui doit s’équilibrer par la suite.

La mère
C’est elle qui frustre parfois, prive, limite. Elle confronte l’enfant au fait que la réalité ne va pas combler tous ses désirs. Ce qui est essentiel pour lui permettre d’accepter «la vraie vie» et de grandir.

La professionnelle
Pour celles qui exercent un travail à domicile, il s’agit de réussir à atteindre leurs objectifs et de donner satisfaction dans l’entité dans laquelle elles opèrent.

L’ex-enfant
Souvent, ce rôle se réveille et est restimulé par chacun des enfants aux différents âges de leur vie. L’envie peut être grande de revivre des moments d’insouciance, comme le rappel de moments de fortes angoisses.
En se positionnant essentiellement comme mère ou maman, et en ne voyant son partenaire que comme le père de ses enfants, on censure ses autres rôles. Il y a danger pour son couple. Il y aussi danger de peu à peu perdre une partie de sa personnalité. Ne l’oublions jamais : le rôle d’une mère est de préparer et donner l’envie à son enfant de quitter le nid. Ce rôle n’est donc pas éternel. Il remplit superbement une vie de femme mais il n’y a pas que cela!

 

A lire : Une vie à se dire
Dans ce livre, rempli d’humour et teinté de tendresse, Jacques Salomé utilise le mode du récit pour témoigner de la réalité d’un couple, des changements personnels que l’un et l’autre sont entraînés à introduire dans leur vie afin de pouvoir continuer à s’aimer et à rester ensemble. A chaque page, une belle leçon pour vivre en couple avec bienveillance.
Edition de l’Homme

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>