Travail et Ramadan : tout est dans la discipline

by Wissal FARIS 0

La période de Ramadan n’est certainement pas le mois le plus propice au travail ou aux études. Les horaires ont beau être aménagés, la productivité est en berne et l’ambiance de travail, morose. Et si on réagissait, histoire d’être satisfait de sa courte journée de travail et de profiter, le cœur léger, de sa soirée ramadanesque! Un maître mot : la discipline et le respect de quelques règles simples.

 

 

Notre corps sait s’adapter à toutes les situations,… à condition qu’on y mette de la volonté.

 

Règle n°1 : Préparer son corps à l’avance
Pour anticiper les maux de tête et la mauvaise humeur liée à l’arrêt brutal de la cigarette et de la caféine, les fumeurs et les accros peuvent commencer à réduire leur consommation une semaine, voire deux semaines avant le Ramadan.

Règle n°2 : Eviter les excès alimentaires et «faire des réserves» pour la journée
On ne le répètera jamais assez : le jeûne n’est pas conçu pour faire des excès alimentaires dès le coucher du soleil mais pour ressentir ce que vivent les plus pauvres. Rien de mieux, donc, qu’un ftour puis un dîner équilibrés; une consommation d’au moins 1 ½  litre d’eau et un s’hour qui privilégie les sucres lents et les protéines qui vous feront passer une bonne journée, sans mauvaise humeur. Rappelons que la déshydratation est source de fatigue, de déconcentration et de stress.

Règle n°3 : Préserver ses heures de sommeil
Certes, c’est si agréable de se promener toute la nuit dans une ville où l’atmosphère est particulièrement conviviale, sans parler des soirées musicales. Oui, mais… notre corps a besoin de ses 7 heures de sommeil minimum. Des micro-siestes peuvent aider mais ne remplacent pas une bonne nuit complète! Et qui dit manque de sommeil, dit manque de perspicacité et d’entrain tout au long de la journée.

Règle n°4 : Organiser ses tâches
Parce que notre efficacité baisse au fil des heures, mieux vaut planifier les missions pénibles, ou celles qui demandent une concentration accrue, au début de la matinée.

Règle n°5 : Programmer des pauses
On remplace la pause café par une pause discussion ou de grandes respirations en extérieur. Cela recharge les batteries et donne un petit coup de fouet. Beaucoup plus efficace que rester effondré sur sa page blanche!

Règle n°6 : Décaler ses œuvres de travail, quand c’est possible
Ceux qui travaillent dans des bureaux sont moins exposés à la chaleur du milieu de journée. En revanche, tous ceux qui exercent des métiers physiques, à l’extérieur ou dans des ateliers de production, sont durement éprouvés. L’idéal est de commencer le travail tôt quand il fait encore frais.

 

Mieux vaut programmer les réunions le matin et veiller à ce qu’elles soient courtes.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>