Coût-qualité et confort : base commune de la réflexion Maroc-Sénégal en matière de logement pour les populations à faible revenus

by Wissal FARIS 0

Le 7 avril dernier se tenait à Dakar une conférence sous le thème «Les défis de la qualité dans la production de logements pour les couches à faible revenu». Organisée par le Groupe Al Omrane, sous l’égide du Ministère de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, celle-ci était l’occasion, pour le Maroc et le Sénégal, de réfléchir ensemble à cet enjeu majeur. Gros plan.

«L’engagement mondial à promouvoir un développement urbain durable constituera une étape essentielle sur la voie d’un développement durable intégré et coordonné au niveaux mondial, régional, national, international et local, avec la participation de tous les acteurs concernés».

Habitat III

 

Un défi commun
Cette conférence, qui s’est tenue en marge du Road Show annuel du Groupe Al Omrane, était aussi la 5ème édition de son étape africaine. Le choix de la thématique n’était pas fortuit. Les défis dans ce domaine sont communs entre les deux pays et cette réflexion permet, selon Badre Kanouni, Président du Directoire, de consolider leur coopération dans le secteur de l’habitat. Abdelahad Fassi Fehri, Ministre de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville a souligné que la production de logements en quantité implique d’adopter de nouvelles approches pour la construction. «Elles doivent concilier les besoins en termes de quantité, de qualité, de coût et de respect et de l’environnement..»  Confortant ce diagnostic, Diene Farba Sarr, Ministre du Renouveau Urbain, de l’Habitat et du Cadre de Vie, a souligné la nécessité d’une bonne gestion des ressources. «Il est important d’intégrer aujourd’hui les préoccupations environnementales». La part des ménages disposant de faible revenu reste prépondérante dans les deux pays or, les exclure du droit au logement n’est pas envisageable. Aussi, faut-il trouver des solutions pour les loger à bas coût.

La qualité, au cœur du propos
Pour les intervenants, la nécessité de répondre rapidement à ce défi ne signifie pas pour autant le faire au mépris de la qualité. Un habitat de qualité favorise les solidarités, respecte l’environnement, économise les ressources et offre à la création architecturale, un espace d’expression. Toute construction de logement doit s’inscrire dans cette démarche, ce qui signifie se pencher sur le triptyque-coût-qualité et confort.

Une réflexion supracontinentale
Cette rencontre s’inscrit également dans un prolongement des conclusions de la Conférence des Nations Unies sur le Logement et le Développement Urbain Durable (Habitat III). Celle-ci invite tous les acteurs concernés à s’interroger sur les meilleures voies de promouvoir l’offre en logements pour les couches démunies.
La réflexion initiée a pour but d’aborder un  changement de paradigme visant à intégrer les nombreux aspects liés à la qualité et à la durabilité en gérant les coûts.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>