Parents divorcés : 5 règles à respecter par les grands-parents

by Wissal FARIS 0

La rupture du couple de leur enfant est souvent un évènement douloureux pour des parents, d’autant plus que la séparation s’accompagne parfois de l’angoisse de voir leurs petits-enfants s’éloigner. Et pourtant, le rôle que peut jouer les grands-parents auprès de leur enfant et de leurs petits-enfants est crucial. Raison de plus pour respecter 5 règles d’or.

 

 

Les premiers moments de la rupture sont particulièrement sensibles. Les colères, les rancoeurs mais aussi les peurs sont terriblement vivaces et chacun peine à se repositionner. La tentation est donc forte de laisser ses émotions s’exprimer… Préférer la bienveillance, c’est aider à colmater les fissures et renforcer les liens.

La non-ingérence
Lorsque son enfant traverse une épreuve, et même s’il est devenu un adulte responsable, il est difficile de ne pas vouloir intervenir, lui apporter son aide ou au moins lui donner des conseils. Pourtant, dans un climat déjà tendu, s’exprimer, voire agir, sans qu’on nous l’ait demandé peut donner l’impression que nous ne le pensons pas capable de faire face seul, ce qui risquerait d’écorcher sa confiance en lui, et donc, sa capacité à surmonter cette épreuve.

La neutralité
Lorsque la colère submerge les ex-conjoints, certains se laissent parfois aller à critiquer l’autre, même en présence des enfants. En tant que grands-parents, et parents, il peut être tentant de prendre parti. Or, faire preuve de neutralité est capital. D’abord parce que cela peut aider l’adulte en souffrance à prendre conscience que cet ex diabolisé reste néanmoins le père ou la mère de ses enfants. Ensuite parce qu’elle permet aux petits-enfants de conserver une bonne image de leurs parents.

L’écoute
C’est d’écoute, plus que de conseils, dont ont besoin les ex-conjoints en souffrance, et garder sa porte ouverte et son oreille attentive est un bon moyen de les aider à traverser cette crise. Car être à l’écoute, c’est permettre aux difficultés de s’exprimer, et donc, leur donner une chance de se résoudre.

La présence
C’est aussi pour les petits-enfants, pris dans la tempête de la désunion de leurs parents, qu’il est nécessaire d’être présents. Parfois déstabilisés par le divorce, perturbés par l’éventuelle recomposition, les enfants peuvent avoir besoin à ce moment-là et plus que jamais, de l’image protectrice, bienveillante et permanente que peuvent renvoyer les grands-parents.

La bienveillance
Soutenir son enfant dans la recomposition d’une famille, c’est également accueillir dans sa vie son nouveau compagnon, ou sa nouvelle compagne, accompagné(e) parfois aussi de ses propres enfants. C’est une situation difficile, mais ces nouveaux grands-parents ont tout intérêt à ce que cela se passe bien, car les relations qu’ils vont nouer avec ces beaux-petits-enfants comptent parfois beaucoup pour leur enfant, et peut même être perçue comme une validation de leur nouveau couple.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>