L’expression artistique, un outil éducatif?

by Mélanie WILMS 0

Si les activités physiques peuvent assurément aider les enfants à se dépenser, peinture, céramique, plâtre ou dessin constituent également un moment propice tant au défoulement qu’à la concentration. Avec Zineb Triki, fondatrice de l’atelier Art Terre et enseignante d’expressions plastiques, on se penche sur les vertus de ces occupations à la fois ludiques et inspirantes.

 

 

 

Il est souhaitable que l’enfant puisse véritablement se lâcher, sentir qu’il peut se salir sans se faire gronder et instaurer avec les autres de vrais moments de complicité

 

Une pratique vertueuse
Créativité, motricité, dextérité,  autant de compétences qui ne manqueront pas d’être affutées au fil de la participation des enfants à des ateliers d’expression artistiques. Toutes disciplines confondues, elles concourent, en outre, à canaliser leur énergie et à aiguiser leur capacité à se concentrer. Autre bel enjeux que représente la pratique de ces disciplines artistiques, l’acquisition de la patience qui, pour certaines matières est encore plus fondamentale. A l’image de la peinture à l’huile ou l’argile, ayant besoin d’être appréhendées dans les règles de l’art, laisser du temps au temps est une condition sine qua non à la réussite du projet en cours. Plus particulièrement à notre époque, elles ont, en outre, la vertu de pouvoir reconnecter l’enfant à une temporalité plus douce que celle de son quotidien où l’instantanéité est reine (Smartphone, internet).

Un apprentissage en douceur
Si les enfants peuvent tirer leur inspiration de leur quotidien ou d’internet,  le pédagogue ne manquera pas de les guider dans leur réalisation. Bien que les techniques soient essentielles à la progression dans l’une ou l’autre discipline, l’apprentissage empirique porte lui aussi ses fruits. Ainsi, davantage axé autour de thématiques, il assure aux enfants d’expérimenter peu à peu celles dont ils auront besoin pour avancer dans leur démarche créative. La compatibilité des matériaux et la découverte de leur spécificité fait également partie du cheminement des petits artistes en herbe. Enfin, à l’instar d’une séance d’arthérapie, au cours d’un atelier, il est souhaitable que l’enfant puisse véritablement se lâcher, sentir qu’il peut se salir sans se faire gronder et instaurer avec les autres de vrais moments de complicité.

Une approche spatio-temporelle
Qu’il s’agisse d’un projet en céramique ou sur un tout autre support, le recours, lors d’un atelier, à l’art rupestre ou contemporain, aux motifs berbères ou aux origines lointaines, permet bien souvent d’impulser la création des enfants. A travers les pages d’un livre ou au cours d’une balade au musée, ces appels à l’histoire ou à l’actualité, en plus de les inspirer, leur permettent d’appréhender en douceur le patrimoine et l’histoire de l’art. S’inscrivant dans la tendance, de nombreuses activités tournent autour du recyclage avec l’usage par exemple de jouets cassés, de fils de laines usagés, de bouchons de bouteilles ou de bidons en tout genre.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>