Activités extra-scolaires : bien choisir pour que ce soit 100% bénef!

by Wissal FARIS 0

Si l’école occupe une grande place dans la vie de nos enfants, elle n’en constitue qu’une partie. Repos et loisirs participent aussi grandement à leur épanouissement. Comment choisir les activités extra-scolaires les plus épanouissantes sans faire exploser leur emploi du temps? Petit tour de la question… en quelques questions.

 

 

 

4 x
Les enfants ou adolescents privés d’activités extrascolaires ont près de quatre fois plus de risque d’être angoissés de ne pas réussir à l’école. 

Le temps extra-scolaire aide à la construction de la personnalité, il est ainsi complémentaire au temps consacré aux apprentissages fondamentaux. Si elle doit toujours restée ludique et exercée avec plaisir, l’activité extra-scolaire peut s’avérer un formidable exutoire, permettant à l’enfant de trouver un bon équilibre. Elle stabilise les plus turbulents et sociabilise les plus introvertis. Elle permet aux plus jeunes une coordination du corps et impose une certaine rigueur et une conduite à adopter. Il n’est d’ailleurs pas rare que les activités extra-scolaires soient l’occasion, pour les enfants qui éprouvent des difficultés à l’école, de reconquérir une certaine estime d’eux-mêmes.

Que choisir?
Il est important de laisser libre choix à votre enfant (il faut à tout prix éviter les effets de mode ou la tentation de transposer ses propres rêves à son enfant).
Idéalement, l’activité extra-scolaire devrait être choisie en fonction de sa personnalité. Le but de ces activités est qu’il s’épanouisse, qu’il découvre de nouvelles passions et de nouvelles personnes.
Bon plan : votre enfant est encore jeune et ne sait que choisir? Incitez-le à coupler activité sportive et activité artistique pour ouvrir ses horizons.

Dans quelles limites?
Peu importe le nombre d’activités extra-scolaires que vous et votre enfant choisissez, le plus important est de ne pas surcharger votre emploi du temps mais aussi celui de votre enfant et de ne pas les cumuler, au risque de craquer rapidement. La norme est autour de 2 ou 3 activités par semaine (week-end inclus). Inutile d’ajouter du stress en plus!

Et si ce n’est pas suffisant pour combler tout son temps libre?
On ne le répétera jamais assez. Un enfant n’est pas supposé avoir un emploi du temps de ministre. De peur qu’ils s’ennuient ou se retrouvent seuls, nous avons tendance à les inscrire dans de multiples clubs et groupements. Il est pourtant essentiel de donner à l’enfant la possibilité de ne rien faire. Le laisser s’adonner à la rêverie ou au jeu, lui permet de faire travailler son imaginaire, de créer et d’inventer. De plus, si les activités extra-scolaires sont trop nombreuses, elles risquent d’entraîner une accumulation de fatigue chez l’enfant. Le temps avec les copains est, lui aussi, indispensable : l’amitié est une activité à part entière! Soyons donc des parents attentifs mais pas trop zélés!

4 règles pour bien organiser
– Créer un calendrier de couleurs rempli avec les activités extra-scolaires de votre enfant et placez-le à un endroit bien visible. Histoire que personne ne soit pris au dépourvu!
– Préparer le sac la veille et placez-le devant sa porte ou bien directement dans le coffre de la voiture.
– Préparer ses habits la veille au soir évitera tout souci de chaussette perdue ou autre tee-shirt non repassé…
– Rester connecté avec votre conjoint ou avec les autres parents vous permettra de réagir en cas d’imprévu.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>