Enceinte et sportive : se faire du bien sans danger

by Wissal FARIS 0

Etre enceinte n’est ni une maladie, ni une raison d’arrêter le sport, bien au contraire. Rien de mieux, en effet, pour éviter une trop grande prise de poids et pour travailler sa respiration, en prévision de l’accouchement. Mais quelle activité sportive choisir et dans quelles limites? Petit tour de la question.

 

 

Les règles à suivre
D’une manière générale, tous les sports violents ou présentant un risque important de chute ou de traumatisme sont à éviter. On fait donc une parenthèse sur le ski, l’équitation, l’escalade et bien sûr les sports de combat. On évite également les activités physiques qui font pression sur le périnée telles que la corde à sauter, le trampoline, le tennis, la course à pieds,… Bref tout ce qui fait «sautiller». Dans tous les cas, demandez conseils à votre médecin.

Le top 5 des sports à conseiller
La marche : un excellent moyen de s’aérer tout en prenant l’air. Cela détend et, pratiqué dans un environnement agréable, libère des endorphines que ressent bébé.
La natation : le meilleur sport pendant la grossesse avec la marche. En plus de ses vertus calmantes, elle améliore la respiration, ce qui est bénéfique pour préparer l’accouchement, fait travailler le périnée et renforce vos muscles.
Le yoga : à la fois un sport et une excellente préparation à l’accouchement.
La méthode Pilates : permet de soulager certains maux liés à la grossesse et de mieux contrôler sa respiration.
Le vélo : contrairement aux idées reçues, rien n’empêche de faire du vélo pendant la grossesse, et cela tant que le ventre ne prend pas trop de place (au moins jusqu’au 5ème mois).
Le vélo permet de s’aérer et sert aussi à tonifier le périnée. Mieux vaut rouler doucement, afin d’éviter le risque de chutes. Bien évidemment le VTT est à bannir car les secousses sont trop importantes.

Un mouvement tout simple à faire chez soi
Procurez-vous un ballon de 95 cm de diamètre environ ou même plus petit. Gonflez-le légèrement mais pas entièrement et asseyez-vous dessus. Pendant 10 à 15 minutes, assise bien au centre, balancez le bassin d’avant en arrière avec douceur.
Un exercice à démarrer dès la fin du troisième mois et à poursuivre jusqu’à la fin de la grossesse. A condition toutefois de ne pas exercer de pression sur le ventre avec une trop grande flexion sur les hanches.

 

Bon à savoir    
Durant le second mois, le centre de gravité se modifie et le cerveau n’est pas encore adapté à ce nouvel équilibre. La future maman a donc du mal à se situer dans l’espace. C’est pour cela qu’un sport comme le ping-pong, en apparence sans danger, peut se révéler sournois : la future maman risque de cogner son ventre contre la table.        
Sachez qu’en début de grossesse, vous vous essoufflez plus vite et vos pulsations sont plus rapides.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>