Livres

by La Rédaction 0

Coup de cœur
J’ai couru vers le Nil
L’auteur du formidable Immeuble Yacoubian, nous revient avec un livre choc, à ce jour interdit de publication en Egypte. Nous voilà propulsés au Caire durant l’année 2011, alors que la mobilisation populaire est à son comble sur la place Tahrir. Asma et Mazen, qui se sont connus dans une réunion politique, vivent leurs premiers instants en amoureux au sein d’une foule immense. Il y a là Khaled et Dania, étudiants en médecine, occupés à soigner les blessés de la manifestation. Lui est le fils d’un simple chauffeur, elle est la fille du général Alouani, chef de la Sécurité d’État, qui a des yeux partout, notamment sur eux. Il y a aussi Achraf, grand bourgeois copte, acteur cantonné aux seconds rôles, dont l’amertume n’est dissipée que par ses moments de passion avec Akram, sa domestique. Achraf dont les fenêtres donnent sur la place Tahrir et qui, à la suite d’une rencontre inattendue avec Asma, est gagné par la ferveur révolutionnaire. Un peu plus loin, il y a Issam, ancien communiste désabusé, victime de l’ambition de sa femme, Nourhane, présentatrice télé, prête à tout pour gravir les échelons et s’ériger en icône musulmane, qu’il s’agisse de mode ou de mœurs sexuelles. Chacun incarne une facette de cette révolution qui marque un point de rupture, dans leur destinée et dans celle de leur pays. Espoir, désir, hypocrisie, répression, El Aswany assemble ici les pièces de l’histoire égyptienne récente, frappée au coin de la dictature, et convoque le souffle de la révolution. Un grand livre, qui se lit d’une traite, avec, à la fin de chaque chapitre, une surprise relançant l’intérêt. Un roman, chronique romancée de la révolution, plein de personnages auxquels on s’attache ou qu’on aime détester. Un livre rempli d’émotions, de luttes et de drames, de tendresse de vie, de sexe et de violence politique. Alaa El Aswany, Actes Sud, 311 dhs chez Preface
Un must
L’âge de la connaissance
L’auteur du best-seller «Libérez votre cerveau!» revient avec un livre sur l’économie de la connaissance. Une économie basée sur une matière première inépuisable qui favorise le partage, et dans laquelle le pouvoir d’achat dépend de chacun d’entre nous. Elle trouve déjà des prolongements majeurs grâce au biomimétisme. Encore faut-il s’attaquer à un enjeu capital : l’écologie. Un livre inspirant.
Pour comprendre
Le vendeur de thé…
Et si on pouvait changer le monde avec un hashtag? 10 histoires, dont celle d’un vendeur de thé qui a vu sa vie transformée après que sa photo soit devenue virale sur le net, le prouvent, loin des stéréotypes qui collent à la peau des réseaux sociaux. En 10 ans, le hashtag s’est imposé comme un symbole de mobilisation et de contestation, un cri de ralliement qui catalyse la lutte pour la défense des minorités.

 

Jeunesse
Qui ment?
Dès la première page de ce thriller, on comprend pourquoi il est un best-seller auprès des ados américains. Impossible, en effet, de le lâcher avant de savoir qui, de Bronwyn (l’élève parfaite), Addy (la fille populaire), Nate (le délinquant) ou Cooper (la star du baseball) a tué Simon (le gossip boy) alors qu’ils étaient tous en heure de colle au lycée. Il faut dire que tous ont quelque chose à cacher.
Karen M. McManus, Nathan, 224,50 dhs chez Preface

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>