un engagement pour toute la famille

by Wissal FARIS 0

Oiseaux, rongeurs, chiens, chats… On ne compte plus les parents qui succombent aux désirs de leurs enfants d’adopter une adorable petite boule de poils ou de plumes. Or, offrir un animal de compagnie est une décision importante et représente un projet à long terme qui se doit d’être mûrement réfléchi.

 

 

Un animal n’est ni un meuble, ni un jouet. Il a des besoins physiques et physiologiques qui doivent être comblés et il faut bien distinguer la notion d’offrir un objet de celle d’offrir un être vivant.

 

 

Adopter un animal représente une sorte d’engagement : non seulement une promesse d’amour envers cet animal, mais aussi un serment d’en prendre soin, de lui apporter la nourriture et l’affection dont il a besoin chaque jour et ce, tout au long de sa vie, les jours ordinaires mais aussi durant les vacances et quelle que soit l’évolution de la famille, notamment le départ des enfants pour aller étudier à l’étranger. Pour ne pas décider à la légère, il convient de se poser, en famille, quelques questions essentielles et d’y répondre le plus honnêtement possible :

Le temps
Tout d’abord, demandez-vous si vous et vos enfants aurez du temps à consacrer à cet animal. Il s’agira de le cajoler certes mais aussi de le promener, de le toiletter, de le nourrir et de l’éduquer, que vous rentriez frais et dispo ou au contraire crevé de votre journée de travail ou d’école!
À noter qu’un chat sera bien plus indépendant qu’un chien et aura donc besoin qu’on lui consacre moins de temps de socialisation, propice à un bon équilibre. Les poissons, oiseaux et rongeurs sont eux aussi moins demandeurs mais il faudra bien s’occuper chaque semaine de leur habitat perso.

 

Privilégier les adoptions en refuge plutôt que chez un particulier, c’est donner une seconde chance à un animal. Ils méritent tout autant sinon plus d’être accueillis dans un foyer aimant.

Vos capacités d’accueil
Votre habitation est-elle adaptée à l’animal que vous désirez adopter? Vivre en appartement signifie que quelqu’un devra se sacrifier pour promener un chien plusieurs fois par jour et même un jardin ne dispense par le propriétaire d’un grand chien de lui faire faire de l’exercice régulièrement! Autre question importante : avez-vous une personne de confiance à qui confier votre nouveau compagnon en cas d’absence prolongée? On y pense pour les chiens mais il faut savoir que certains chats ne supportent pas de rester seuls à la maison.

L’aspect financier
Etes-vous prêts à assumer tous les frais de nourriture, de toilette ainsi que les soins vétérinaires de cet animal? Il faut aussi compter les frais de garde si vous avez l’habitude de quitter régulièrement votre domicile.

 

Cohabiter avec un animal est un choix très personnel qui peut être vécu comme une contrainte en cas d’adoption non planifiée.

Tous d’accord?
Si certains membres de votre famille sont totalement contre l’entrée dans votre foyer d’un animal de compagnie, il faut en tenir compte au risque de voir les tensions s’exacerber avec le temps. Une adoption se définit sur le long terme et les choses ne peuvent que s’aggraver lorsque chiots et chatons grandissent en imposant plus fortement leur caractère d’adulte.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>