Happy Box : bouchées gourmandes hautes en couleur

by Mélanie WILMS 0

Impossible pour les uns, la plus belle preuve d’amour pour les autres! Chacun a son avis sur le travail à deux, ou du moins sur le même lieu de travail. Petit tour de la situation, avec ses avantages, ses désavantages et les précautions à prendre.

 

Comment est né le concept Happy Box?
L’aventure de Happy Box a débuté en octobre 2018. L’idée était de proposer des produits qui pourraient réellement faire plaisir aux clients et ce, en toute simplicité. C’est pour cela que j’ai opté pour le nom de «la boîte joyeuse». J’ai commencé avec des boîtes de cupcakes que je proposais en format standard et mini. Ensuite, j’ai élargi la gamme avec des baked cheesecakes, des dattes fourrées ou encore des mini-éclairs… Chaque semaine, j’essaie de lancer des produits différents. Je suis continuellement en recherche de nouveautés, tout en tentant de répondre au mieux aux envies spécifiques des clients aussi particulières qu’elles puissent être.

Qu’appréciez-vous le plus dans cette activité?
Etant novice en pâtisserie, je tente de relever constamment de nouveaux challenges. Je mets aussi tous mes moyens et mes modestes acquis à la disposition des envies et des besoins de mes clients. D’ailleurs, je n’hésite pas à les compléter par des recherches sur internet car je tiens vraiment à leur proposer des produits personnalisés et de qualité. Je suis heureuse quand je reçois le feedback de gens qui ont gouté mes créations. C’est un sentiment unique de satisfaction personnelle qui me donne l’envie de continuellement me surpasser.

Quelles sont vos sources d’inspirations?
Ma première source d’inspiration est ma mère. Etant femme au foyer, elle régalait les papilles de toute la famille avec ses délicieux gâteaux. Elle continue d’ailleurs de le faire et moi, je m’inspire toujours autant de son expérience. Je suis aussi très connectée sur les réseaux sociaux. Je suis assidûment les meilleurs chefs du monde sur Instagram. Je tente de m’inspirer de leur travail et d’apprendre de nouvelles techniques.

Si vous n’aviez aucune contrainte, quel serait votre rêve culinaire?
Je rêve de dépasser le cadre de la commercialisation de mes produits sur Internet en ouvrant ma propre boutique. Il est vrai que nous vivons dans un monde où le progrès technologique impacte considérablement notre quotidien mais je continue à penser que c’est important d’avoir un contact «physique» avec les clients. Je voudrais avoir la chance de leur expliquer la particularité de mes gâteaux et de voir instantanément la satisfaction sur leur visage sans avoir recours à la lecture d’un message ou à l’écoute d’un audio.

Des projets pour le futur?
J’ai lancé dernièrement des gâteaux qu’on appelle des layer cakes, ce sont des gâteaux très simples composés de cake et de crème. Ils ne demandent pas énormément de technicité pâtissière mais sont très appréciés par les clients car ils sont légers et vraiment succulents. L’un de mes projets à court terme est d’apporter à ces gâteaux un design plus sophistiqué tout en gardant le même goût et la même qualité. Je prévois aussi de lancer de nouvelles boîtes afin de varier les plaisirs et de combler encore davantage les sens de mes clients.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>