FICAM : quatre invités exceptionnels à Meknès

by La Rédaction 0

Cette année, toujours porté par son ambition de hisser le Maroc au firmament de la créativité, le FICAM annonce l’arrivée de l’ami fidèle de ce festival, Michel Ocelot (France) en plus de trois autres grandes personnalités, Didier Brunner (France), Peter de Sève (Etats-Unis), et Michael Dudok De Wit (Pays-Bas).

 

 

Michel Ocelot, père du célèbre Kirikou, est l’invité de la 18ème édition du FICAM (Festival international du Cinéma d’Animation de Meknès. Ce festival, organisé par la Fondation Aïcha en partenariat avec l’Institut français de Meknès, se tiendra cette année du 22 au 27 mars 2019. Michel Ocelot, fidèle ami du FICAM, a annoncé son arrivée à Meknès pour présenter, en séance scolaire et grand public, «Dilili à Paris», qui a obtenu le César du meilleur long-métrage d’animation lors de la 44ème Cérémonie des Césars. C’est avec émotion et fierté, que l’équipe du FICAM ont accueilli cette excellente nouvelle, d’autant que «Pachamama» et «Astérix, le secret de la potion magique», les deux longs-métrages en lice pour cette prestigieuse récompense, seront également projetés à Meknès lors de cette 18ème édition.
Le Maroc peut encore une fois s’enorgueillir d’être le seul pays arabe et africain à accueillir de telles personnalités du cinéma d’animation international. A travers les rencontres, les «Thés à la menthe avec», les Leçons de cinéma ou encore les projections, chacune de ces sommités du cinéma d’animation ira à la rencontre des étudiants, des professionnels et du public marocain pour partager avec eux leurs parcours et leur passion du cinéma d’animation.

Le portrait de Didier Brunner
Après le triomphe en 1997 de «La Vieille dame et les pigeons», nommé aux Oscar, Didier Brunner produit en 1998 son premier long métrage d’animation, «Kirikou et la Sorcière», réalisé par Michel Ocelot, considéré comme le film qui relance l’animation française. Il produit «Les Triplettes de Belleville» de Sylvain Chomet en 2003, «Brendan et le secret de Kells», de Tom Moore en 2009 et enfin «Ernest et Célestine» en 2012 (César du meilleur film d’animation), tous trois nommés aux Oscar. C’est donc tout naturellement que Didier Brunner reçoit en 2015 le Winsor McCay Award pour l’ensemble de sa carrière.

Le portrait de Peter de Sève
Peter de Sève est reconnu, notamment, pour ses nombreuses couvertures pour The New Yorker et la conception des personnages de «L’Age de glace», dont l’emblématique Scrat. En 2016, il intègre le Hall of Fame de la Société des Illustrateurs, la plus haute distinction de cette organisation. Actuellement, Peter de Sève conçoit des personnages pour plusieurs projets dans différents studios d’animation.

 

Michael Dudok De Wit
Réalisateur néerlandais, Michael Dudok de Wit devient célèbre dans le monde de l’animation en 1994 avec «Le Moine et le Poisson», César du meilleur court-métrage en 1996. Il réalise par la suite, «Père et Fille», Oscar du meilleur court-métrage d’animation en 2001. Son premier long-métrage «La Tortue Rouge» reçoit le Prix Spécial Un Certain Regard présenté à Cannes en 2016.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>