Protections solaires : les réponses de la cosmétique

by Wissal FARIS 0

Le soleil, on le sait, est le pire ennemi de la peau. Mais une fois les grosses chaleurs arrivées, passer la journée à la plage ou à la piscine est bien tentant. On se tourne donc vers le docteur Leila Benamar, dermatologue, pour décortiquer les solutions que la cosmétique et bien choisir celle qui nous permettra de profiter des rayons du soleil sans endommager notre peau et celle de nos enfants.

 

 

 

 

Théoriquement, il faudrait appliquer toutes les deux heures, 2 mg de produit par cm2 de peau soit environ une petite cuillère pour le visage! Si cette règle. C’est ce qui explique que la protection de notre écran est souvent théorique.

 

La cosmétique ne cesse d’innover et tout particulièrement en matière de protection solaire. La première est relative à la texture. En plus des crèmes et fluides, on trouve désormais des vaporisateurs et des formules eau qui encouragent la réapplication de l’écran. Il faut dire que plus l’écran est gras, lourd et visible, moins on est enclin à en remettre! La deuxième innovation est le développement d’écrans avec filtre anti-lumière visible. A base d’oxydes de fer, ils protègent contre cette lumière bleue responsable de l’aggravation des taches, les fameux moelasmas.

Quel Facteur de Protection Solaire (FPS) choisir?
L’indice de protection d’un écran se juge en fonction de son pouvoir protecteur. Si votre peau rosit, c’est-à-dire qu’elle commence à brûler au bout de 10 minutes d’exposition au soleil, utiliser un écran à indice 15, signifie qu’elle mettra 15 x 10 min. pour arriver à ce même résultat. Tout dépend bien sûr de votre phototype de peau aussi que de la puissance du soleil. Au Maroc, on préconise d’aller vers des produits avec des indices de 50 et plus en été (30 minimum en hiver).

Quelle est la différence entre protection minérale et filtre chimique?
Le filtre chimique absorbe les UVB, la protection minérale réfléchit les UVA et UVB. Pour les peaux sensibles, on privilégiera les minéraux car mieux tolérés bien qu’ils aient l’inconvénient d’être assez visibles. Les protections solaires associent souvent les deux pour une meilleure efficacité.

A partir de quel âge peut-on appliquer un écran solaire sur la peaux des enfants?
Parce que la peau de bébé est trop perméable et pas suffisamment mature, il faut absolument éviter toute protection solaire, et toute exposition au soleil, avant l’âge de 6 mois. Après, on pourra utiliser des filtres spécifiques mais toujours associés à une protection vestimentaire : des vêtements sombres, si possible anti-UV, auxquels on ajoutera des lunettes de soleil et un chapeau à large bord (au moins 7 cm pour protéger les petites joues!) Cette protection vestimentaire vaut pour les nourrissons et les enfants mais aussi les adultes. Et surtout éviter, l’exposition entre 12h et 16h, lorsque le soleil est au zénith, les UVA et UVB aussi!

 

Que regarder sur les étiquettes :    
Les filtres recommandés : le parsol, le mexoryl, les tinisorb M et S, l’octocrylène, le dioxyde de titane et l’oxyde de zinc (deux filtres minéraux).
Les filtres à bannir : l’oxybenzone, les benzophénonnes, le paba, l’uvinul, l’octyl methxycinnamate, le 3-benzylidene camphre et le 4-methylbenzylidene camphre.

 

Protégez-vous du soleil toute l’année, surtout si votre peau est blanche ou très sensible. Les UVA traversent les nuages et même les vitres.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>