Partir à l’aventure avec Aïcha

by Mélanie WILMS 0

Alors que les vacances battent leur plein, trouver de l’occupation aux bambins n’est pas toujours chose facile. Et pourquoi ne pas s’évader aux côtés de la charmante héroïne à l’esprit curieux lors d’une lecture inspirante? En route!

 

Abordant de façon ludique la richesse de l’histoire et du patrimoine marocain, la série «Aïcha découvre», créée en 2016 en partenariat avec la maison d’édition Langages du Sud, met en scène l’emblématique petite fille qui, dès le petit déjeuner, s’invite dans notre quotidien. Personnage à qui tous les enfants peuvent s’identifier, Aïcha les emmène à travers les dédales des cités impériales de Rabat et Meknès. Chaque titre étant émaillé de belles découvertes et de petites intrigues, il encourage non seulement les bambins à lire mais aussi à apprendre tout en s’interrogeant sur leur culture, leur environnement ou encore leurs traditions.

Une visite thématisée
Après leur avoir permis de suivre les péripéties d’Aïcha dans nos belles villes impériales ou autour de l’histoire de l’artisanat ou de ses métiers, la série «Aïcha découvre» pourra être complétée à merveille par celle de «Aïcha raconte…». Après le train, la sécurité ou encore l’environnement, la petite fille espiègle s’est en effet penchée sur les différentes filières de l’artisanat. Ainsi, elle explore les arts de la terre, du cuir, du fil, du métal, du bois ou encore des bijoux. De quoi apporter une bonne dose d’inspiration à l’une de nos prochaines balades en médina.

 

Des sites reconnus mondialement                 
Le 28 octobre 1975, le Maroc a ratifié la Convention pour la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel. La médina de Fès est son premier site inscrit en 1981 sur la liste du patrimoine mondial. S’en est suivi une véritable prise de conscience en matière de préservation et de valorisation des richesses patrimoniales nationales. En tout, ce sont désormais 9 sites qui sont inscrits sur cette liste réunissant les biens culturels et naturels présentant un intérêt exceptionnel pour l’héritage commun de l’humanité. Citons entre autre : la médina de Marrakech (1985), le ksar d’Aït-Ben-Haddou (1987), la médina d’Essaouira (ancienne Mogador) (2001), le site archéologique de Volubilis (1997) ou encore la ville historique de Meknès (1996).

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>