A chacun son petit pas pour la planète!

by Mélanie WILMS 0

Tout comme l’apprentissage d’une deuxième langue ou de la musique, celui d’une conscience écologique sera d’autant plus impactant s’il est pratiqué, dès le plus jeune âge. Dès lors, il n’est jamais trop tôt pour familiariser son bambin à quelques principes élémentaires. Limitation du gaspillage alimentaire, économies d’énergie ou consommations mesurées, on tente ici de réunir quelques thématiques préparant l’enfant à l’écocitoyenneté.

 

 

Pollution, énergie, réchauffement climatique ou encore biodiversité, nombreux sont aujourd’hui les sujets qui se doivent d’être abordés avec les enfants afin de les sensibiliser dès leur plus jeune âge à la préservation de leur environnement. Curieux par nature, dès la maternelle, les tout-petits  peuvent partir à la découverte de la nature et de ses richesses. Bien qu’il ne s’agisse pas encore d’aborder des notions comme le développement durable ou de leur demander des éco-gestes précis, il est déjà possible d’éveiller leur sens et leur affection en établissant un contact direct avec la nature. Des balades régulières en extérieur encouragent en effet l’enfant à observer et à manipuler son environnement, de même qu’elles l’invitent à mieux aimer la nature et à s’y sentir bien. L’adulte peut ensuite bonifier ces observations par des livres et des activités, ce qui contribuera à aiguiser sa curiosité.

Devenir acteur
Plus les années passent et plus l’enfant aura la capacité de se positionner comme un acteur pour la planète. A l’école ou à la maison, par le jeu, le théâtre, les sorties à l’extérieur ou encore le bricolage, l’enfant peut rapidement prendre conscience des enjeux liés à la protection de l’environnement. Plus encore que la théorie, l’autonomisation de l’enfant en lien avec des tâches relatives à la protection de son environnement est véritablement profitable pour son développement et la construction de son éco-citoyenneté. Lui confier une responsabilité «écoresponsable», lui permet en effet de prendre conscience que, chaque jour, un petit pas peut être fait pour la planète. A tire d’exemple, c’est lui qui peut être en charge de ne pas laisser de papier par terre après le goûter avec ses camarades ou d’éteindre la climatisation lorsqu’ils sortent d’une pièce pour aller jouer dehors, etc.

 

A lire et à écouter!                  
Destiné aux tout-petits (dès 3 ans), «Ma Planète est malade», aux Editions Eveil et Découvertes, est un album alliant image, dialogue et courtes chansons afin de les éveiller en douceur à l’environnement.

 

 

Une initiation au quotidien!                  
– Sortir régulièrement s’émerveiller de la nature et découvrir la diversité des espèces animales et végétales : c’est la meilleure façon de se connecter à son environnement.
– Semer et faire pousser au potager : c’est l’occasion de découvrir les saisons, mieux comprendre le cycle de vie et même apprendre à bien manger!
– Créer ensemble des objets recyclés : c’est transmettre l’utilité du processus de recyclage.
– S’assurer de manger local et encore mieux en visitant de petits producteurs : c’est l’engager à consommer de manière plus responsable.
– Souligner le rôle essentiel de tous les êtres vivants (y compris abeilles, araignées, fourmis, …) : c’est tenter de préserver à son échelle ces précieux minuscules.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>