Les antibiotiques, ce n’est pas systématique!

by La Rédaction 0

Les (mauvaises) habitudes restent tenaces. Si nous savons tous qu’il faudrait un avis médical avant de prendre un antibiotique, il n’est pas rare que l’on s’en administre, ou que l’on en administre à nos enfants, sans ordonnance. Quels sont les dangers de cette pratique? Réponses du docteur Abdelhak Zakir, pédiatre qui commence la rencontre par une phrase sans appel «Les antibiotiques, ce n’est pas systématique.»

 

 

 

En cas de fièvre, on consultera sans attendre si bébé à moins de 6 mois. S’il est plus âgé, qu’il continue à s’alimenter et que la fièvre se maintient autour de 38°C, on peut lui donner un délai supplémentaire de 24/48 heures.

 

 

Quand prendre un antibiotique?
C’est une décision qui appartient au médecin, pas au pharmacien, pas aux parents, pas à la voisine! Il doit faire l’objet d’une prescription médicale, dans des cas particuliers. Une fièvre, même très forte, peut être due à un foyer infectieux tel qu’une otite, une angine, une pharyngite bactérienne, une gastro-entérite bactérienne… Dans 90% des cas, il s’agit d’une infection virale qui ne nécessite pas d’antibiotiques. Ce n’est qu’en cas de surinfection que l’on devrait y avoir recours.

Dans quel cas prescrit-on un antibiotique?
On commence par un interrogatoire afin de savoir depuis combien de temps cette fièvre traîne. L’examen clinique détermine ensuite s’il y a présence ou non d’une otite, d’une pharyngite, d’une pneumopathie ou tout autre foyer infectieux. Cependant, si rien ne peut expliquer la fièvre et que l’enfant peut la supporter (suivant son âge, sa constitution…) je préfère l’aider à gérer sa fièvre et le revoir dans les 48 h ou, parfois, avoir recours à un bilan biologique ou radiologique. La fièvre est un moyen de défense naturel du corps, elle devrait être respectée, si c’est possible. Je suis contre le principe de recourir à un antibiotique pour calmer les parents!

Comment aider l’enfant à gérer sa fièvre?
Je conseille aux parents d’installer l’enfant dans une pièce bien aérée, le déshabiller, l’encourager à boire régulièrement de l’eau et lui administrer des antipyrétiques (paracétamol) si la fièvre dépasse les 38,5°C. Des serviettes mouillées sur la tête et l’utilisation de chaussettes imbibées de vinaigre aideront aussi. Il faut ajouter qu’on déconseille désormais de donner un bain. Faire baisser la fièvre de manière brutale peut provoquer des convulsions.

Quels sont les dangers d’un usage abusif d’antibiotiques?
Administrer des antibiotiques quand la situation ne le justifie pas et opter pour des molécules puissantes quand ce n’est pas nécessaire expliquent que l’on commence à être en présence de germes résistants à certains antibiotiques. Il existe de nombreuses formules et molécules plus ou moins fortes, seul le médecin est capable de conseiller la bonne molécule, la bonne dose et la bonne durée de prise de l’antibiotique en fonction de l’infection, de l’âge, du poids ainsi que des antécédents de l’enfant. Il peut être souhaitable de démarrer avec une molécule peu agressive comme l’amoxicilline ou les macrolides. L’Europe est depuis longtemps face à des cas de résistance aux antibiotiques. Cela a commencé au Maroc aussi. Les germes Escherichia coliqui étaient sensibles à l’amoxicilline, ils ont désormais développé des résistances à ce traitement. Cette situation est due à l’usage abusif d’antibiotiques.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>